Contactez-nous

Tensiomètre électronique

Le tensiomètre électronique est un dispositif médical pour la détection ou le suivi de l’hypertension artérielle, de troubles du rythme cardiaque comme par exemple l'arythmie. Un tensiomètre électronique est un tensiomètre automatique, c'est à dire que le gonflage et le dégonflage du brassard sont gérés par l'appareil et non par l'utilisateur. C'est également pour cette raison que ce type de tensiomètre est appelé autotensiomètre. Il en existe deux versions pour répondre à l'ensemble des besoins: un tensiomètre électronique au bras ou un tensiomètre au poignet. Le tensiomètre entièrement automatique est très simple d’utilisation : il suffit de positionner le brassard et d'appuyer sur une touche unique pour mesurer la tension artérielle.

  • Diagnostic général
    • Echelle optométrique

      Lorsqu’un patient ne présente pas les signes d’une bonne santé visuelle, un test de monoyer ou de parinaud permet au médecin ophtalmologue d’être fixé. Pour cela, il a besoin de l’échelle optométrique qui lui permet de mesurer l’acuité visuelle de près ou de loin. Outre les cabinets médicaux, les écoles et la médecine du travail l’utilisent souvent.

    • Lampe de diagnostic

      Mediprostore by SCHILLER a sélectionné des lampes médicales pratiques et robustes pour le diagnostic médical.

      Un large choix de lampes de diagnostic ultra performantes est disponible : lampe Heine, et Spengler, lampe stylo LED, lampe Mini Xénon et lampe de diagnostic avec porte abaisse-langue.

    • Test de glycémie

      Le taux de glycémie dans le sang varie en fonction des apports et des dépenses corporelles. Le lecteur de glycémie est un appareil qui mesure les quantités de sucre dans le sang. Les patients atteints de diabète peuvent suivre l'évolution de leur maladie et ainsi adapter leur régime alimentaire et leur activité physique.

    • Stéthoscope

      Le stéthoscope est l'instrument de diagnostic général indispensable au quotidien de tous les professionnels de santé. Indispensable lors d’une auscultation médicale, il permet d’écouter les bruits internes du corps humain : battements cardiaques, murmures respiratoires… Les différents modèles proposés s'adaptent à l'activité et au budget.

    • Tensiomètres manuels

      Le tensiomètre manuel, également appelé tensiomètre anéroïde, est utilisé exclusivement par les professionnels de santé (médecins, infirmière, secouriste...) et requiert l'utilisation d'un stéthoscope. Il existe deux types de tensiomètres manuels : le tensiomètre manopoire, le plus couramment utilisé, et le tensiomètre manobrassard. Mediprostore by SCHILLER a sélectionné des tensiomètres manuels de qualité et pour tous les budgets parmi les marques : Spengler, Heine, Boso, Holtex et Comed. Le tensiomètre pédiatrique de la marque Riester est livré avec des brassards adaptés à l'auscultation des enfants et des nouveau-nés.

    • Tensiomètre électronique

      Le tensiomètre électronique est un dispositif médical pour la détection ou le suivi de l’hypertension artérielle, de troubles du rythme cardiaque comme par exemple l'arythmie. Un tensiomètre électronique est un tensiomètre automatique, c'est à dire que le gonflage et le dégonflage du brassard sont gérés par l'appareil et non par l'utilisateur. C'est également pour cette raison que ce type de tensiomètre est appelé autotensiomètre. Il en existe deux versions pour répondre à l'ensemble des besoins: un tensiomètre électronique au bras ou un tensiomètre au poignet. Le tensiomètre entièrement automatique est très simple d’utilisation : il suffit de positionner le brassard et d'appuyer sur une touche unique pour mesurer la tension artérielle.

    • Test urinaire

      Le diagnostic urinaire sert à détecter rapidement la présence de germes responsables des infections urinaires ou de mesurer la présence de leucocytes, de nitrites, de protéines, du glucose, de bilirubine, de l'urobilinogène, du PH, des hématies et de l'hémoglobine. Ces deux derniers paramètres permettent de détecter la présence de sang dans les urines.

    • Thermomètre médical

      Le thermomètre est un dispositif médical indispensable aux professionnels de santé pour mesurer la température chez l'adulte, l'enfant et le nourrisson. Pour ce faire, Mediprostore by SCHILLER propose des thermomètres médicaux répondant à tous les besoins. Le thermomètre frontal sans contact  (thermomètre infrarouge) permet de prendre la température du bain et du biberon. Le thermomètre auriculaire Thermoscan de Braun, le thermomètre Thermoscan Pro 6000 de Welch Allyn ou le thermomètre tympanique Genius souvent utilisés dans les milieux hospitaliers pour la rapidité et la précision de leurs mesures grâce à une technologie brevetée

    • Otoscope

      L'otoscope est un des produits de diagnostic les plus utilisés par les médecins généralistes et les oto-rhino-laryngologistes. Il permet d'examiner l'intérieur du conduit auditif et la membrane tympanique. L'otoscope sert à diagnostiquer des otites ou des infections grâce à une lentille grossissante et à un système d'éclairage d’excellente qualité.

Livraison offerte dès 99€

Livraison offerte dès 99€

Dès 99 € TTC d’achat France Métropolitaine

Paiement 100% sécurisé

Paiement 100% sécurisé

CB : Visa, MasterCard • Paypal • Paiement 3x sans frais • Chèque et Virement

23 articles

Pertinence
Meilleures ventes Pertinence Nom, A à Z Nom, Z à A Prix, croissant Prix, décroissant
Affichage 1-23 de 23 article(s)

Filtres actifs

Affichage 1-23 de 23 article(s)

L'histoire du tensiomètre

Le tensiomètre est un appareil médical qui mesure la pression artérielle. Le premier tensiomètre a été inventé par Samuel Von Basch en 1876. Ce dispositif s’appelait le sphygmomanomètre. Il se composait d’un réservoir en caoutchouc rempli d’eau qu’on devait presser directement sur l’artère jusqu’à la disparition du pouls. Le réservoir en caoutchouc était relié à une jauge contenant du mercure. Cette jauge évaluait la pression artérielle, en précisant la pression à produire pour comprimer l’artère. Cet appareil médical fut amélioré par Pierre Carl Potain en1889, qui remplaça l'eau par de l'air.
Le premier prototype des tensiomètres modernes a été développé en 1896 par le médecin italien Scipione Riva-Rocci. Il utilisa une poche à air constituant un brassard circulaire permettant de comprimer l’artère. En 1905,  Nikolaï Korotkov fut le premier à être capable de mesurer la tension artérielle de manière précise. Il diagnostiqua l’hypertension. Pour ce faire, il utilisa le même sphygmomanomètre que Riva Rocci, additionné à un stéthoscope posé sur l’artère brachiale, afin d'obtenir des mesures beaucoup plus précises.  
Le premier bruit émis par le tensiomètre permet de mesurer la pression systolique. Lors de la mesure de la pression artérielle, plusieurs bruits sont entendus jusqu’à ce qu’ils disparaissent. Le dernier bruit entendu mesure la pression diastolique, c'est-à-dire le bruit émis par la pression au moment où le cœur est au repos. L’invention de Korotkoff a permis la prise de mesures beaucoup plus précises. Ainsi, les bruits propagés lors de la mesure de la pression artérielle portent le nom de « bruits de Korotkoff ». Cette méthode est toujours utilisée au 21ème siècle.
Au début des années 1900 Émile Spengler, un industriel reconnu et passionné de médecine, est parvenu à développer un tensiomètre avancé grâce à des recherches menées en collaboration avec les professeurs et cardiologues Henri Vaquez et Charles Laubry. Ce premier tensiomètre moderne créé en 1907 a porté le nom « Vasquez », il a constitué une révolution dans le domaine du diagnostic médical.
Le modèle Vasquez fut perfectionné par Victor Pachon en 1909, avec un oscillomètre. Cet outil permettait de mesurer la tension artérielle sans utiliser de stéthoscope. Ce modèle nommé « Pachon » était composé de deux cadrans :

- le premier pour la mesure de l'amplitude des oscillations de la paroi artérielle, avec une graduation  de 0 à 20.

- le deuxième sous forme d’un manomètre gradué de 0 à 30, relié à un brassard par un tuyau en caoutchouc.

Cet appareil connut un grand succès, notamment pendant la première guerre mondiale. Bien qu'efficace, cette technique demandait toutefois que le niveau des oscillations soit apprécié par la personne qui effectuait la prise de tension.

Le tensiomètre automatique / électronique

Grâce au tensiomètre électronique, chaque personne est désormais capable de mesurer sa propre tension artérielle. Le tensiomètre électronique fonctionne par la méthode d’oscillation. Il est utilisé soit dans le cadre de l’auto mesure, soit par des médecins qui préfèrent l'adopter au lieu d’un tensiomètre manuel.
Au contraire du tensiomètre manuel, le risque de mauvaise manipulation reste beaucoup plus faible. La grande différence entre ces deux versions de tensiomètre est le gonflage.


Il existe deux types de tensiomètre électrique :

Le tensiomètre électronique au bras :

Avec ce modèle, le bras sur lequel est positionné le brassard doit être au repos. Idéalement, il est posé sur une table ou un accoudoir afin d’éviter tout effort durant l’opération de mesure de la tension artérielle. Ce type de tensiomètre est un peu plus encombrent et moins facile à mettre en place.

Le tensiomètre électronique au poignet :

Ce type de tensiomètre nécessite plus de rigueur lors de la mesure de la tension artérielle. Il faut bien le positionner au niveau du pouls pour avoir des résultats précis. Ce modèle est de taille réduite, il est donc moins encombrant et plus facile à transporter.
Pour une mesure à domicile plus représentative, il est recommandé d’effectuer plusieurs mesures qui permettent de calculer une moyenne de la tension artérielle. Il faut effectuer des prises de tension trois fois le matin avant le déjeuner, et trois fois le soir avant le dîner pendant une période de 3 jours. Il est très important de rester détendu avant la mesure, de ne pas fumer et d'éviter les lieux bruyants.
Parmi les détails auxquels il faudrait faire attention lors du choix d'un tensiomètre automatique, c’est la taille du brassard. Cette dernière doit correspondre à la circonférence du bras du patient. La taille standard livrée majoritairement aux adultes est adéquate aux bras dont la circonférence est comprise entre 22 et 32 centimètres. Mais il existe aussi des tailles adaptées aux enfants et aux personnes en surpoids.
Les nouveaux modèles électroniques permettent également de mémoriser les résultats obtenus lors de chaque prise de tension. Ces informations peuvent être transférées vers un ordinateur ou un Smartphone pour les sauvegarder ou les analyser. Cette possibilité offre un meilleur suivi du patient, grâce à un historique de l’évolution de sa tension artérielle.
Si les nouveaux tensiomètres automatiques effectuent une prise de tension à de manière plus facile et rapide, et assurent des résultats précis, il reste indispensable que les résultats obtenus soient analysées et interprétés par un professionnel de santé. Lui seul est capable de se prononcer sur l’état de santé du patient.
En plus de la mesure de la tension artérielle, certains modèles comme le Tensiomètre Électronique Automatique au bras Omron M3, détectent les arythmies, des troubles dans le rythme cardiaque.