Contactez-nous

Electrocardiographe

L'électrocardiographe ou ECG est un dispositif médical qui enregistre l'activité électrique du cœur et permet de diagnostiquer les pathologies cardio-vasculaires. Il permet, par exemple, de mettre en évidence des maladies coronariennes. Mediprostore by SCHILLER propose une gamme complète d'appareils ECG de haute qualité de la marque SCHILLER pour la réalisation des ECG et des épreuves d'effort. 

  • Electrocardiographe
    • ECG

      ECG

      Mediprostore by SCHILLER sélectionne des ECG de repos de 3 pistes, 6 pistes et 12 pistes de marque SCHILLER, la référence cardiologique. Précis et performants, ils sont adaptés aux besoins des cardiologues, des hôpitaux, des cabinets médicaux, des médecins généralistes et urgentistes. La plupart des électrocardiographes SCHILLER proposent l'analyse et l'interprétation des résultats.

    • Epreuve d'effort

      Epreuve d'effort

      Les épreuves d'effort SCHILLER sont dotées d'une grande souplesse d'utilisation afin que chaque médecin accède à sa propre session individualisée en termes d'affichage et/ou de modèle de compte-rendu. Le large éventail d'outils d'analyse assure une excellence clinique. Certaines références sont disponibles avec l'option ergospirométrie afin d'obtenir des renseignements complets sur les performances du système cardio-pulmonaire.

    • Ergomètres de cardiologie

      Ergomètres de cardiologie

      Un ergomètre de cardiologie est un appareil connecté à un système d’épreuve d’effort. Il est totalement paramétrable par le cardiologue pour adapter l’examen au profil du patient. Différents modèles sont présentés : des vélos ergomètres, des ergomètres couchés, des ergomètres semi-couchés, des vélos ergomètres à bras, des vélos ergomètres à bras pour patients handicapés et des tapis roulants ergomètres.

    • Système d'électrodes par aspiration

      Système d'électrodes par aspiration

      Faciles à utiliser, les électrodes par aspiration garantissent un gain de temps considérable. Mobile et fiable, cet équipement assure une excellente qualité du signal sur de longues périodes.

Livraison offerte dès 99€

Livraison offerte dès 99€

Dès 99 € TTC d’achat France Métropolitaine

Paiement 100% sécurisé

Paiement 100% sécurisé

CB : Visa, MasterCard • Paypal • Paiement 3x sans frais • Chèque et Virement

HISTOIRE DE L’ÉLECTROCARDIOGRAPHIE

L’activité musculaire cardiaque est la résultante de courants électriques qui circulent dans le cœur. Les travaux de Carlo Matteucci ont mis en évidence en 1842 la circulation des courants électriques dans le cœur, désormais appelés "potentiels électriques".

En 1878, John Burden Standerson et Frederick Page détectent les phases QRS et T en utilisant un électromètre capillaire. C’est Augustus D. Waller qui a publié le premier électrocardiogramme humain en 1887. Willem Einthoven a mis en exergue les cinq déflexions P, Q, R, S, et T en 1895. Le physiologiste néerlandais a utilisé le galvanomètre à cordes en 1901, et en 1906. Il a publié les premières classifications d’électrocardiogrammes pathologiques. Ces travaux sur l'électrocardiographie lui ont valu un prix Nobel en 1924.

Dans ses travaux, Emmanuel Goldberger s’est basé sur les dérivations précordiales, qui étaient utilisées pour le diagnostic médical, et les dérivations frontales unipolaires, utilisées à partir de 1942. Il a réalisé le premier tracé sur 12 dérivations. La position des dérivations précordiales V1 à V6, a été fixée en 1938 par la conférence internationale transatlantique. Pratiquée en soins primaires, l’électrocardiographie sert à détecter les troubles du rythme, et à prévenir l’infarctus du myocarde.

Cet examen indolore et sans danger permet de surveiller l’appareil cardio-circulatoire.

L’APPAREIL UTILISÉ : L’ÉLECTROCARDIOGRAPHE

L'électrocardiographe (ECG) enregistre le signal électrique du cœur. Son énergie s'exprime en volts. L'ECG offre une représentation graphique de l’activité électrique du cœur. Les premiers appareils utilisés étaient de type analogique. De nos jours, les dispositifs sont tous numériques. Ils émettent une fréquence d’échantillonnage jusqu'à 32000 Hz et offrent une excellente qualité de tracé.

Pour réaliser le tracé, le signal transite par une bande passante. Il s'agit de la plage de fréquences traitée par l'ECG. Ainsi, elle s'étend du filtre passe-haut (réglé à 0,05 Hz) au filtre passe-bas (filtre myogramme). Plus le filtre est haut, plus le tracé est pourvu d'informations mais risque d'être parasité. Plus il est bas, plus le tracé est net mais perd en informations. Les recommandations fixent une bande passante de 0,05-150 Hz chez l'adulte et de 0,05-250 Hz chez l'enfant.

En fonction de la pathologie recherchée, un ECG d'effort s'avère indispensable, notamment pour déceler les potentiels tardifs haute fréquence grâce au moyennage du signal et à un système de filtres passe-haut.

QU’EST-CE QU’UN BON ECG ?

L'ECG est un outil du quotidien, d'où l'importance de bien le choisir. Le premier point à vérifier pour tout dispositif médical est le marquage CE, obligatoire pour une mise sur le marché européen.

Comme dans tous secteurs d'activité, la sélection du fournisseur est à étudier minutieusement : quelle est son ancienneté, son cœur de métier ? Possède-t-il des normes ISO ? Est-il fabricant ou uniquement revendeur ? Quelles sont ses références ? Comment est géré le service client ? etc.

Au niveau technique, quelle est la fréquence d'échantillonnage et la plage de la bande passante ? Cela a une incidence importante sur la qualité de l'examen. Certains modèles proposent un mode d'interprétation automatique afin de mettre en évidence les mesures à examiner avec attention. Cette option est-elle basée sur les critères de Seattle, référentiel pour les examens du sportif ? Selon sa pratique, il est possible de privilégier un dispositif avec imprimante thermique intégrée ou un appareil numérisé, connecté directement au dossier patient.

En termes de mobilité, faut-il privilégier un ECG léger avec sa sacoche ou un dispositif sur chariot ?

Pour les électrodes, différentes solutions sont également disponibles : électrodes à usage unique ou réutilisables ?

INTERPRÉTATION D’UN ECG

L'interprétation de l'ECG commence par une série de bonnes pratiques, afin de garantir un résultat exploitable.

En premier lieu, il convient de bien préparer le patient pour s'assurer de la qualité du signal et de l'enregistrement :

- inviter la patient à se détendre, et si possible à rester silencieux, pour éviter toute contraction musculaire.

- nettoyer consciencieusement et laisser sécher les zones d'application des électrodes. Il peut s'avérer nécessaire de raser le patient pour optimiser l'adhérence.

Lors du branchement du patient avec une ceinture ECG, il est recommandé d'utiliser du gel ECG en spray pour avoir une bonne conduction électrique.

Ensuite, il arrive parfois que le signal soit tout de même parasité. Dans ce cas, le réglage des filtres permet de supprimer les artéfacts :

- le filtre AC : réglé en fonction des normes du pays, il épure les artéfacts liés au réseau électrique.

- le filtre myogramme : il détecte le signal émis par les contractions musculaires involontaires du patient. Ce filtre passe-bas écarte le signal dont la fréquence est supérieure au seuil défini. Le niveau de filtre le plus courant est de 40 Hz.

L'examen peut être réalisé par un professionnel de santé formé. Seul un médecin est habilité à interpréter un ECG.